Présentation

  • : La Grotte de La Squaw
  • La Grotte de La Squaw
  • : La Grotte de la Squaw est un lieu ludo-culturel où l'Heyoka entreposera moults sujets, idées ou réflexions au grè de ses envies... Qu'est-ce qu'un Heyoka me demanderez-vous ? Eh bien c'est un sioux et non un prénom japonais. Le Clown Sacré (et non sacré clown) ou Contraire est un shaman altruiste qui fait tout à l'envers... Bienvenue, et surtout n'hésitez pas à lire les commentaires (qui complètent les articles), à participer aux conversations voire à vous abonner !
  • Contact

Translate this blog

Google-Translate-French to English Google-Translate-French to German Google-Translate-French to Italian Google-Translate-French to Spanish
Google-Translate-French to Japanese Google-Translate-French to Korean Google-Translate-French to Russian Google-Translate-French to Chinese (Simplified)


Rechercher

Hôtels & Restaurants insolites




Lieux insolites en France et dans le monde entier à découvrir, pour rêver et voyager...

Hôtels & Restaurants insolites 

Archives

Le S-G en Folie



Vous avez aimé ma catégorie SG Fous, vous aimerez ma communauté Le Soutien-Gorge en Folie...

Dernier boudoir où il faut aller pour lire et être lu ! 

22 avril 2010 4 22 /04 /avril /2010 05:30

tombe-de-victor-noir.jpgLa balade gothiquo-romantique du cimetière du Père-Lachaise est certainement plus connue que la nécropolissone ; pourtant l'érotisme hante bien ces lieux de repos éternels.

 

J'avais entendu parler de cette sculpture d'Amédée-Jules Dalou polie à certains endroits, mais je ne pensais pas découvrir un gisant aussi émouvant.

 

Pourquoi émouvant ?   Cette statue mortuaire n'a rien de morbide, ce jeune homme porte la tenue de marié qu'il n'a jamais pu revêtir devant sa promise puisqu'il a été assassiné par le prince Pierre-Napoléon Bonaparte juste avant.

 

Ce drame romantique doublé d'une protubérance masculine, (il)lustrée, jouit d'une popularité auprès de la gent féminine, car le frottement de cette dernière, apporterait amour et fécondité.  De plus, les femmes comblées et reconnaissantes viennent déposer des fleurs, en ex-voto, dans sa main et dans son chapeau qui semblent être prévus pour cela.

 

Les seins de Dalida, place Dalida à Montmartre, subissent les mêmes caresses polissonnes et polissantes que le membre de Victor.

 

Il est étonnant de voir de tels pèlerinages sensuels dans nos nécropoles, non ?

 

Mais n'allez surtout pas imaginer que votre squaw a chevauché cet homme sous quelques fallacieux prétextes que ce soit, c'est qu'elle n'a plus de désir de grossesse, elle est comblée de ce côté-là. 

 

Dans le même esprit :  La tombe d'Oscar Wilde, une icône érotique 2  

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Related Posts with Thumbnails

Partager cet article

Repost 0
Published by Heyoka - dans Heyokascope
commenter cet article

commentaires

Bernard Moutin 27/04/2010 11:47


qui s'y frotte s'y pique


Heyoka 28/04/2010 09:44



M'enfin, ça n'est pas un cactus !



s gagelin 26/04/2010 17:35


euh ..dsl de casser le mythe mais Mr Noir Victor était un journaliste qui fut tué par un cousin de Napoléon III alors qu'il venait le voir avec un confrère afin d'organiser un duel .... la
rencontre se passe mal et il se prend une balle et meurt ..... rien à voir avec un mariage ..... comme quoi on peut faire dire ce que l'on veut aux images et aux gisants ...cf wikipedia si
l'histoire de ce jeune journaliste vous interesse .Donc pas besoin d'aller "frotter" ......
Sonia .


Heyoka 28/04/2010 09:16



Il était sur le point de se marier, voilà pourquoi il est présenté dans cette tenue, c'est ce qui m'a été narré sur place, mais il est vrai que cette tradition du frottement relève du
folklore.



india 26/04/2010 16:19


Cela manque juste un peu de chaleur mais la sentation doit être assez agréable. Non ? t'as touché ? :)


Heyoka 28/04/2010 09:02



J'aime toucher les statues, à mon avis elles sont faites pour recevoir la main, je suis toujours frustrée dans les musées.  Bien sûr que j'ai touché ce gisant, il est une réelle invitation à
la caresse, mais j'ai touché le visage qui est assez émouvant.



doubleface 25/04/2010 10:00


Et comme épitaphe : "elle est raide celle-là" ?


Heyoka 26/04/2010 11:23



ou alors, "Au garde à vous sans même avoir été militaire"...



mamalilou 23/04/2010 15:47


mmm une question faut-il nécessairement avoir un désir de grossesse pour s'y frotter...?
mdr mdr mdr...
ok je sors ►►


Heyoka 24/04/2010 20:15



Il paraît que non !  ^^



laophi 23/04/2010 10:13


C'est ce qu'on appelle une descente "petit bras", je reste sur ma faim.


Heyoka 24/04/2010 19:55



J'aurais plutôt pensé qu'une descente petit bras soit attribuée à la Venus de Milo...



Nova 22/04/2010 23:50


Faudrait peut être que j'aille le frotter (pas de mauvais sens hein^^) pour être heureuse en amour...la fécondité, m'en fout, je veux pas de chiards...


Heyoka 23/04/2010 10:25



Tu nous le diras si un jour tu vas lui déposer des fleurs ?   =)



laophi 22/04/2010 21:40


La mort râle : travailler au noir ce n'est pas propre. Mesdames, attention à l'affection.....


Heyoka 23/04/2010 10:25



Affection ou infection ici ? ^^



ALLEGRA 22/04/2010 21:27


Bonsoir Heyoka, merci de ta visite qui me permet de venir sur ton blog que je trouve tout à fait intéressant et sympathique. Ce dernier article concernant la tombe de ce jeune noir est tout à fait
significatif de l'humain qui aime caresser tout ce qui est à portée de main LOL...J'ai déjà remarqué ça dans la plupart des musées où se trouvent des statues...à carresser LOL.. Bonne soirée et
gros bisous.


Heyoka 23/04/2010 10:24



Je t'avoue qu'une statue de qualité est toujours un piège à caresses, pour moi, qu'elle soit académique (nue) ou non.


Bon pré-wik à toi.



Sekateur 22/04/2010 19:28


A Montmartre, dis-tu ??? Ok...


Heyoka 23/04/2010 10:08



En fait, je me suis trompée, le buste poli est celui de la place Dalida (photo dans le com précédent) et non celui du cimetière qui mérite quand même le détour.


 


 



SONYA 9 7 2 22/04/2010 18:34


on aura tout entendu
dis donc (dalida)
passe un bon jeudi
bisous créoles


Heyoka 23/04/2010 10:00



Voici celle de Dalida qui est caressée, mais je me suis trompé, celle-ci est place Dalida à Montmartre et non au cimetière.


 






clementine 22/04/2010 12:33


bien ça alors.
bonne journée
clem


Heyoka 23/04/2010 09:49



Comme toi mes pairs m'impressionnent toujours !


Bon vendredi à toi.



bria 22/04/2010 11:17


Oui je sais
Donc ce sont les femmes qui ne pensent qu'à ca ;)


Heyoka 22/04/2010 11:25



Il est normal que la femme pense à l'amour et à fonder une famille, puisqu'elle est génétiquement procréatrice, non ?   =P



bria 22/04/2010 10:53


Et apres ca on viendra encore dire que les hommes sont tous des obsédés ^^


Heyoka 22/04/2010 11:04



C'est que l'auteur de cette statue protubérante était ... un homme ! ^^



Marc Lefrançois 22/04/2010 09:56


Oui, je l'avais vue lors de ma dernière visite parisienne, j'aime beaucoup...


Heyoka 23/04/2010 09:46



Visiter les cimetières des villes n'est pas banal comme balade... =)



trublion 22/04/2010 09:39


comme quoi, le rêve vaut parfois la réalité !
bonne journée
amitiés


Heyoka 23/04/2010 09:45



Ne me dis pas que tu aimerais le même gisant ?  ^^


Bon dernier jour de la semaine à toi !



laophi 22/04/2010 08:24


Le fond du problème reste que l'on dit un icône ou une icône. Les débats sont ouverts.

Tu dis amour et fécondité ensuite tu ne parles que de ta grossesse. Et l'amour? J'espère que tout va bien ...


Heyoka 23/04/2010 09:44



Bah ici on ne va pas polémiquer car on parle d'une image religieuse donc c'est bien le féminin qui l'emporte.  Et pour courronner le tout, il y a aussi une  polémiquesur
le circonflexe !  Ce mot mériterait que l'on se penche sur son cas, merci de le souligner Maître Lao !  =)


Et pour répondre à ta question, comme j'ai enfanté je reçois beaucoup d'amour !  ^^ L'ai-je bien descendue celle-là ? =D



Une plume dans le vent...

 

lobo-com-de-presse1.2

Contact

 

Protected by Copyscape Web Plagiarism Tool

  
 

Mes lecteurs dans le monde


Locations of visitors to this page