Présentation

  • : La Grotte de La Squaw
  • La Grotte de La Squaw
  • : La Grotte de la Squaw est un lieu ludo-culturel où l'Heyoka entreposera moults sujets, idées ou réflexions au grè de ses envies... Qu'est-ce qu'un Heyoka me demanderez-vous ? Eh bien c'est un sioux et non un prénom japonais. Le Clown Sacré (et non sacré clown) ou Contraire est un shaman altruiste qui fait tout à l'envers... Bienvenue, et surtout n'hésitez pas à lire les commentaires (qui complètent les articles), à participer aux conversations voire à vous abonner !
  • Contact

Translate this blog

Google-Translate-French to English Google-Translate-French to German Google-Translate-French to Italian Google-Translate-French to Spanish
Google-Translate-French to Japanese Google-Translate-French to Korean Google-Translate-French to Russian Google-Translate-French to Chinese (Simplified)


Rechercher

Hôtels & Restaurants insolites




Lieux insolites en France et dans le monde entier à découvrir, pour rêver et voyager...

Hôtels & Restaurants insolites 

Archives

Le S-G en Folie



Vous avez aimé ma catégorie SG Fous, vous aimerez ma communauté Le Soutien-Gorge en Folie...

Dernier boudoir où il faut aller pour lire et être lu ! 

11 novembre 2010 4 11 /11 /novembre /2010 07:35

chomage.jpgEn Grande-Bretagne, le gouvernement voudrait obliger les chômeurs de longue durée à faire des travaux d'intérêt général* durant 4 semaines à raison de 30 heures hebdomadaires.  Balayer la rue ou ramasser les ordures ménagère, personnellement, je ne trouve pas ça tirer vers le haut, même si je respecte ceux qui font ce métier.  L’objectif serait d'alléger la facture des allocations chômage et soit disant d'aider ces chômeurs à retrouver ensuite du travail.

 

Et notre secrétaire d'état du logement Benoist Apparu (à mon avis, il risque de vite disparaître) a été séduit par cette idée, et aimerait la transposer chez nous, même s'il reste sceptique quant à sa mise en place.  «Que, moralement, celui qui reçoit une allocation de la collectivité redonne quelque chose à la collectivité et reste dans la mécanique du travail me paraît plutôt une bonne chose», a-t-il précisé, mais oublie-t-il que les indemnités de chômage sont un acquis chèrement payé ? 

 

En gratuité, bénévolat, il y a déjà les apprentis et les stagiaires, si en plus maintenant il y a les chômeurs, quel sera l'intérêt des entreprise d'engager du personnel ?  Le stagiaire choisit sa mission et ne peut l'effectuer que s'il sort d'une formation, le projet d'Apparu serait qu'on impose un travail gratuit qui n'a rien à avoir avec son parcours professionnel.  A quand l'obligation de s'engager volontairement dans l'armée ?

 

Il est vrai que certaines personnes, toujours les mêmes profitent du système, mais il ne faut pas mettre toutes les personnes dans le même panier.

 

Mais où va la France ?!

 

J'en profite pour rappeler à mon aimable lectorat que je suis à la recherche d'un emploi dans la communication écrite et/ou visuelle et que crustacé, à défaut de coquillage, je ne suis pas.

 

 

*Le travail d'intérêt général en France est une sanction pénale de substitution à l'emprisonnement souvent appelée sous le sigle TIG.

 

 

Dans le même esprit, à lire :

De l'hypocrisie de l'ANPE

Juniors et seniors pour le retour à l'emploi, même combat ?

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Related Posts with Thumbnails

Partager cet article

Repost 0
Published by Heyoka - dans Heyokascope
commenter cet article

commentaires

Le Journal de Chrys 12/11/2010 17:45


Oui oui je comprends tout à fait (la nature du boulot est probablement pas des plus excitant), ce que je voulais dire c'est que parfois à force de rêver à tel ou tel travail et ne pas lâcher prise,
on s'enfonce davantage dans une voie sans issue. L'amie dont je te parlais, a trouvé un travail qui ne lui convient pas mais du coup cherche d'autres voies possibles, une évolution, etc... Et être
de nouveau dans des obligations de se lever le matin, s'habiller correctement, etc est non seulement bon pour elle mais aussi pour l'image qu'elle renvoie à ses enfants.


Heyoka 14/11/2010 10:19



Franchement je lui tire mon chapeau, car recommencer à se bagarrer après une deuxième mauvaise expérience, ça doit être terrible pour la confiance en soi.  N'oublions pas que nous n'avons
qu'une vie !



PhotOpus 12/11/2010 07:06


Je partage complètement ton point de vue ...


Heyoka 12/11/2010 09:23



Merci, je ne me vois pas poubeller, car je sais que si tel était le cas, j'irais droit au mur.



GieMeF 11/11/2010 22:20


bonsoir Heyoka
faire travailler les chomeurs, ils ne seront plus chomeurs alors et seront rayés des listes donc on annoncera des chiffres bien meilleurs et ainsi va la vie....
bisous et bonne chance pour ton job.
avec une telle imagination, je pense que tu vas trés vite trouver un emploi
bisous
jean-mi


Heyoka 12/11/2010 09:21



Faire travailler les chômeurs, dans leur branche, en donnant des aides financières aux employeurs, oui, mais pas en leur faisant faire des boulots considérés comme des punitions !


Je suis sur plusieurs pistes, mais là encore je dois passer par le bénévolat pour éventuellement déboucher sur des contrats, ce que je fais, mais certains pourraient considérer celà comme du
vent...  


Qu'il est difficile le regard le regard des autres !


Bisous.



bellamy 11/11/2010 17:34


Tu as déclencher une sacrée cacophonie .......avec surtout un monsieur qui se prend pour un grand penseur.......un intelo avec au moins huit bacs .......je pren la fuite ....
Bonsoir .
Jean.


Heyoka 12/11/2010 09:18



Je savais que je jettais un pavé dans la mare, mais je ne pensais pas que mon billet serait lu en diagonale...


Bonne journée à toi.



Crikette Guilimaux 11/11/2010 17:21


Et pis quoi encore !!!!!!!!

Moi aussi je cherche du travail comme assistante polyvalente bilingue et je ne suis pas prête à faire travailler "gratos" à ramasser les cochonneries de nos concitoyens mal élevés qui jettent leurs
mégots et papiers dans la rue alors qu'il existe des poubelles !!! Non mais !


Heyoka 12/11/2010 09:17



Enfin une qui a compris mon billet !



laophi 11/11/2010 15:26


C'est là tout le paradoxe du chômage longue durée. On profite des droits et on refuse toute proposition indécente (et il y en a) quitte à se retrouver dans une situation de plus en plus difficile
matériellement et socialement ou bien on accepte un emploi et on remonte l'échelle de l'intérieur (quand c'est possible).

Quelque soit la décision prise, c'est un pari, une loterie.

Le modèle anglais n'est pas fait pour aider les chômeurs mais pour maintenir l'esprit de solidarité des personnes ayant du boulot envers ceux qui n'en ont pas car effectivement il peut paraître
frustrant pour certains, que la solidarité ne soit qu'à sens unique.

Je connais ton combat et je reste solidaire malgré la distance.


Heyoka 12/11/2010 09:16



Le chômeur mérite-t-il pour autant une sanction pénale ?  Un esprit de solidarité en faisant des besognes sur lesquelles beaucoup crachent, franchement j'ai du mal à le percevoir !


J'ai compris que les gens fuient les chômeurs, car tant qu'ils ne sont pas passés par cette case (ce qui était mon cas), ils ne comprennent par leur combat...



Déficience Mentale 11/11/2010 12:23


Je ne peux rien faire pour toi malheureusement... et je ne comprends pas pourquoi les Anglais ne font pas plus grève, certes Tatcher /les syndics etc mais lorsqu'une cause semble juste, ils doivent
la faire... surtout pour les allocations logements qui feront migrer toute une partie des habitants de Londres (classe moyenne inféieure)
Bonne journée à toi


Heyoka 12/11/2010 09:13



La vie à Londres est bien plus chère qu'ici, voilà pourquoi il y a tant de collocations !  J'espère qu'on en arrivera pas là !


Bonne journée à toi.



Batto 11/11/2010 12:12


Où va la France ? Simple: a la dérive...


Heyoka 12/11/2010 09:12



Méfie-toi, tu risques une sanction à dire celà !    ;)



Gérard. 11/11/2010 12:11


En tout cas le chômage n'est pas la faute des travailleurs de tous niveaux de l'échelle confondus. Alors avant de condamner celles et ceux qui sont dans la situation des sans emplois, dénoncer les
gros investisseurs en bourse qui n'ont que faire du chômage, sans parler des paradis fiscaux qui ne créent pas d'emplois. rappelez vous le prêt des gouvernements aux banques gommés en un rien de
temps et la bourse hier qui vient de combler un an de "mauvais " résultats...bref la liste et longue..


Heyoka 12/11/2010 09:11



Je me rappelle qu'avant, quand je n'avais jamais approché le chômage, je dénigrais les chômeurs...  Ce que tu dis es vrai, ce fléau est bien un problème de société et non d'individus, mais
de là à faire payer par une sanction pénale celui qui est dans une difficulté passagère...



Khayaa_Lahitana 11/11/2010 11:43


A Chrys, je dis que c'est bien résumé, bravo !
Et oui, un jour ou l'autre, il faut payer la note des mauvais calculs faits, et de cet esprit - par trop répandu - de facilité et d'abus des privilèges... les privilèges ne constituent pas un puits
sans fond (sans jeu de mot lol)...


Heyoka 12/11/2010 09:01



Donc les chômeurs de longue date doivent être punis par une sanction pénale ?



Sékateur 11/11/2010 11:38


Cela va totalement à l'encontre du droit du travail. Tout travail mérite salaire. Les allocations chômage sont financées par des cotisations, ce n'est pas la charité. Encore un emprunt moisi de la
part de gouvernants sans imagination...


Heyoka 12/11/2010 09:00



De plus les travaux d'intéret général en France sont une sanction pénale !..



Le Journal de Chrys 11/11/2010 11:28


J'ai mangé hier avec une femme qui propose un emploi au smic dans un bricomarché. Tu sais quoi, depuis 2 mois, ils ne trouvent personne. Non qu'ils soient exigeants quant au choix de la personne,
non, personne ne vient.

Quant à ceux envoyés par l'anpe (euh pôle machin), ils ne viennent que parce qu'obligés.
Son témoignage fait réfléchir.

Oui le smic c'est peu, pas assez, mais nombreux sont ceux qui préfèrent ne pas travailler.

Après la question du travail des chômeurs de longue durée dont tu parles, pourquoi pas...

J'ai une amie qui est restée au chômage, longtemps, longtemps, longtemps... parce qu'elle ne voulait pas travailler pour moins de tant, puis parce que reprendre le boulot lui retirait de l'argent,
puis parce que, puis parce que..... Finalement, elle est maintenant obligée puisqu'elle risque d'être mise à la rue de chez elle.
Elle passait son temps à se noyer dans des chimères quand elle était au chômage, ne plus mettre le réveil, se lever à midi, etc......


Heyoka 12/11/2010 08:58



Franchement tu irais toi sur un emploi qui n'a rien à avoir avec le tien, sans parler du salaire ?   Ne préférerais-tu pas continuer sur ta voie à essayer de trouver un boulot en
rapport avec ton parcours pour t'éclater dans ta vie professionnelle ?


Mais n'oublie pas qu'ici le projet est de faire faire des travaux d'intérêt général...



bria 11/11/2010 11:14


Y a bien des solutions mais la mentalité francaise est comme elle est.
Pourquoi attendre un licenciement ou une longue période d'inactivité pour s'offrir les moyens de s'installer à son compte ? Tr§s franchement je ne pige pas ... Et dans le pôle emploi de merde ils y
a des annonces à tout va uniquement pour les chômeurs de longue durées, c'est totalement débile et qu'on ne viennent pas me faire la morale après tout cela sur la discrimination car nous seront
jamais égaux entre citoyens, le plus flagrant est la comparaison entre privé/public mais bon, c'est un autre sujet.
Même en baissant les allocs je ne suis pas sûr que ça changera quelque chose. Arrêter de combattre les personnes qui ont réussie et limiter le chômage pour tout le monde à 70% du smic serait un bon
début. Car toucher autant à la maison qu'en allant bosser sans les frais et toutes sortent davantage, il faudrait être débile pour s'emmerder au boulot ^^
Je pense qu'on peut dire que ça va maintenant ;)


Heyoka 12/11/2010 08:52



Oui il y a des profiteurs partout, oui il est parfois autant intéressant de rester inactif qu'actif, mais de là à faire faire des besognes qui sont considérées comme des punitions...



trublion 11/11/2010 11:06


il me semble avoir compris que le but était surtout de ne pas laisser s' habituer à ne pas travailler.
bonne journée
bises


Heyoka 12/11/2010 08:51



Le principe de ne pas rester inactif, oui, mais pas à n'importe quel poste en aucun rapport avec son métier.


Bonne journée à toi.


Bises.



Khayaa_Lahitana 11/11/2010 11:02


Bonjour,

(Mon commentaire sera long, pardon, pardon, lol ; c'est que le sujet me hérisse le poil et je m'oppose à l'idée de ton billet...).

La proposition britannique est a priori révoltante mais… il est important d'approfondir "la chose" et de ne pas s'en tenir aux grandes lignes - sorties de leur contexte par (mes "chers" confrères)
les journalistes (… pas tous, heureusement que certains ne pratiquent pas la langue de bois et, intègres, ne sont pas non plus des émeutiers, ouf !) -...

Alors ? Où est la nuance ? L'erreur ?

D’abord, dans ton titre : « Faire travailler les chômeurs GRATUITEMENT ? » !?!!

Il devrait plutôt être : « Faire travailler les chômeurs DE LONGUE DUREE ET EN FIN DE DROITS, contre l’assurance de leurs droits réinitialisés ! »

Elle est là la nuance ! Pas de gratuité ! Du « donnant-donnant » !

Et bien donc, oui, il est question de chômeurs de longue durée ET EN FIN DE DROITS !!!!!!

Il s'agit tout de même d'individus qui n'auront bientôt plus RIEN en matière d'allocations-chômage, parce que ceci ou cela, qu’importe la cause.

Je n'entre pas dans les détails des injustices, il y aurait long à en dire, mais le fait est qu'ils n'auront bientôt plus rien et pas de travail à l'horizon non plus !

En travaillant pour la communauté, 4 mois, 30 h/semaine, ils se permettent de voir leurs droits renouvelés !!!!!!!! Ce n’est pas rien tout de même, mince alors !!!

Ce faisant, peut-être même trouveront-ils un emploi dans l'intervalle et, surtout je pense, se verront-ils remotivés quant au retour dans le monde du travail et ses contraintes journalières (le
chômage subit trop longtemps, entraîne perte d’énergie, de courage, d’espoir, etc.) ?!

Il n'est pas non plus question QUE de jobs « dégradants » (ou qui tirent vers le bas… comme tu le dis…) (chacun voit midi à sa porte ; perso, je ne trouve aucun emploi dégradant ! Ce qui l'est, à
mon sens, c'est de se complaire dans l'assistanat - social, familial, etc. - et pire, de tomber dans la rue ! ça oui, c’est triste et odieux !).

Donc, la proposition concerne aussi des jobs intéressants... peut-être pas dans la Comm', c'est certain, mais, de toute façon, dans ce domaine (dans lequel j'étais ; que je connais bien), à partir
d'un certain âge ou âge certain (40/45 ans pour les femmes généralement), il n'y a plus (ou rarement) d'embauche et nous savons, toi et moi, pourquoi, non ?!

Je te cite : « mais oublie-t-il que les indemnités de chômage sont un acquis chèrement payé ? ».

Peut-être te concernant, concernant pas mal de monde, j’en connais ; mais pas tout le monde et je pense que tu le sais aussi, parfaitement !

Le problème est toujours le même : ce sont les abus, passe-droits et autres tromperies, qui privent un jour les gens (tous !) des privilèges !

Je te cite à nouveau : « … si en plus maintenant il y a les chômeurs, quel sera l'intérêt des entreprise d'engager du personnel ? ».

Justement, il est question que ce ne soient que des jobs POUR les Communautés, associations caritatives, etc. !!! Pas pour les entreprises ! (sauf si ça devait changer en cours de route, mais là,
la loi telle quelle, a prévu ce vice de forme !).

Ainsi, entre :
1°) ne pas trouver de travail (trop vieux, trop jeune, trop ceci, pas assez cela, la crise, alouette !) + ne plus avoir d'allocations non plus !
et :
2°) travailler pour la communauté 4 "petits mois" (ce qui ne tue pas) + retrouver ses droits pour éviter la rue et/ou l'assistanat social justement (qui a/aura ses limites et faudra assumer
!)...

Y'A-T-IL OU PAS PHOTO ???

De toute façon, maintenant, en France (plus que jamais, devrais-je dire), il faut s'opposer à tout, en faire le moins possible mais vouloir le maximum et le mieux possible !

Ben moi… on m’a apprit (et la vie m’a confirmé la thèse) qu’on n’a rien sans rien et qu’il n’est pas judicieux ni avantageux de cracher dans la soupe !

Bref, il est urgent de bien réfléchir au lieu de systématiquement dresser des barricades à tout va !!!
Nous ne seront pas gagnants……………

Les 35 heures ont déjà contribué à faire se casser la gueule aux entreprises et donc à la France (ce n'est pas pour rien que l'Allemagne, qui avait tenté le coup, est revenue sur sa décision !) et
on continue les conneries ???

Jusqu'où ???

Je suis dans ta situation… du moins concernant la Comm' + que je n'ai plus de boulot… depuis trop longtemps à mon goût et cela n’a pas été faute de chercher et chercher !
Je ne sais pas toi… ni ton âge, ni ta situation...
La mienne (en bref) est que je suis tombée très bas (effet boule de neige, loi des séries, …), je me suis relevée il y a peu (mais encore fragile) grâce à une amie et à mes fils + mes batailles
rudes et incessantes + mon sens du système D + mon instinct de survie + mon aversion à être « assistée ».

J'ai 50 ans... pas droit au chômage, ni retraite non plus (j'ai travaillé surtout à l'étranger, donc c’est normal !) et je suis "hallucinée" de constater que les "travailleurs sans travail"
préfèrent ne plus avoir de "droits" plutôt que d'accepter un compromis qui n'a rien de "dégradant", au contraire !

Et sinon, que faire ???
Du black ?
Du flirt avec la rue ?
De l'assistanat avec le rsa et compagnie ?
Grèves inutiles sur grèves inutiles (qui tuent le pays et les artisans, commerçants, etc.) avec, au passage, détérioration des biens publics, donc nouvelles factures ?
Tout cela à la fois ?
Quoi ?
Jusqu'à quand ?

Tout à une fin. Faut regarder plus loin que le bout de son nez, sinon, la cata nous guette, nous, les « petits » bien sûr !

Je suis d'accord, j'approuve et le dis HAUT ET FORT, y’a qu’à parcourir mon blog pour s’en rendre compte : il y a TROP de riches en France, trop d'inégalités, trop d'injustices, trop d’écœurement,
trop de « planqués » et autres gras fonctionnaires, etc. !

Tant et tant que, régulièrement, ma nausée… abonde !!!

Mais, bon sang, il ne faut pas compter sur eux : les riches ! On le sait !
Nous, « petits », ne parviendront pas à jouer les "Robin des bois"… ils sont trop puissants, égoïstes et sans scrupule, et la vie n’est pas du cinéma !

Alors, quand ils fermeront tous « nos » robinets parce que plus personne (ou presque : il reste encore les artisans, les entrepreneurs, commerçants, etc. qui bossent sans broncher, gagnent leur
beurre à la sueur de leur front, se font leur retraite, s’acharnent pour assurer celle de leurs enfants, et fiers de ça !) donc… parce que plus personne ne veut ni travailler +, ni travailler tout
court, ni ceci, ni cela, mais juste recevoir des indemnités, des aides, des cadeaux, sans rien en contrepartie, on fera quoi ???

C’est en crevant les entreprises et les artisans/commerçants/etc., qu’on va créer de l’emploi ???

On fera quoi quand tous nos robinets seront fermés ??? Comme disait Coluche : "Il nous restera Lisieux pour pleurer !" :(

N'oublions pas que si cette mesure est prise (loi britannique) ou envisagée un jour en France comme ailleurs, c'est aussi parce qu'il y a de sérieux abus, de sérieux problèmes, de sérieuses
injustices, y compris dans la « population », nous n’entrerons pas, là, dans « les détails qui tuent » !

Je persiste, répète, que le problème est toujours le même : ce sont les abus et autres tromperies, qui privent un jour les gens (y compris ceux qui sont « cleans ») de leurs privilèges !!!

-----------

De plus, je m'inscris en faux quant à ton info qui dit que les apprentis font du bénévolat !!!

FAUX, archi-faux !!!

Non seulement ils sont payés (entre 40 et 70% du Smic en fonction de leur âge – après 22 ans c’est 70% - et ce, la première année, avec augmentation d'année en année) mais, en plus, les écoles
(excellentes) qu'ils fréquentent en alternance, sont gratuites, donc prises en charge par les Conseils municipaux et, concernant la participation à l'internat et aux repas de l'élève, elle est
infime (exemple : 1 semaine d'internat par mois + 3 repas par jour = 30€) et les frais administratifs sont à la charge du maître d'apprentissage !

Pourquoi cela ?

Parce que les jeunes (et moins jeunes : formations ouvertes à tous les âges !) qui veulent s’en sortir, se reprendre de mauvais pas ou accidents de parcours, assurer leur avenir, qui montrent du
volontarisme, etc., avec des métiers à valeur sûre, lesquels manquent cruellement de candidats (ben oui, hein, pas de tout repos, ces métiers !!!) et bien il faut les aider, les encourager, leur
permettre de se réaliser, d’assurer leur avenir !!!

Et ça… et bien ça, c’est normal ! Et je ne connais, à date, personne qui se plaint de payer, dans leurs impôts, leur part pour ces formations, ces personnes volontaires et vaillantes !

-----------

Voilà, c’est mon point de vue, il vaut ce qu’il vaut mais c’est le mien et je tiens à le défendre.

Bonne journée.


Heyoka 12/11/2010 08:50



Bonjour,


Je comprends que tu puisses sur le principe être pour ce projet, mais je crois que tu as tout simplement oublié qu'il est basé sur des basses besognes, des travaux d'intérêt
général (souvent donnés à des délinquants), qui n'ont strictement rien à avoir avec le parcours professionnel du candicat et qui le tireront vers le bas et non vers le haut. 


Le débat (légitime) dans lequel tu es entré est un autre que celui proposé ici.


Quand je parlais de gratuité pour les stagiaires et apprentis, je voulais simplement souligner que les entreprises préfèrent utiliser ce personnel presque gratuit ou complètement gratuit plutôt
que d'engager.


En tout cas je suis ravie de voir que cet article fait réagir, car c'était bien là mon intention, et tous les commentaires sont les bienvenus surtout s'ils sont argumenté;



Bruno 11/11/2010 10:25


Bon courage à toi, vue l'ambiance actuelle, dans tes recherches d'emploi! Entre nous: tu n'es vraiment pas la seule...

Il reste tout de même une possibilité: aller faire du fromage de chèvre sur le plateau du Larzac. Quitte à le manger, à défaut de le vendre! Un fromage comme un autre...

Côté "milieu social", à abandonner? Ne soyons pas formalistes, pas plus tard qu'hier, j'ai regardé en DVD: "La faute à Fidel" Sublime, dans le genre, et dans les 2 sens!

Quant au sujet? A défaut de "péter les vitrines" et/oui de travailler au noir (ou au même "au gris"...), il faut bien occuper les gens, à défaut de bien les occuper (A LEURS COMPETENCES).


Heyoka 12/11/2010 08:41



L'idée du fromage de chèvre sur le plateau du Larzac ou ailleurs, je viens de faire une croix dessus. 


Occuper les gens, certes, mais comme tu le soulignes justement : à leurs compétences !



TELOS 11/11/2010 09:52


je ne trouve pas cela idiot ..pour ceux qui refusent toute proposition depuis de longues années..bonne chance à toi..


Heyoka 12/11/2010 08:38



On parle ici de travaux d'intérêt général qui n'on rien à avoir avec le métier de la personne !



Une plume dans le vent...

 

lobo-com-de-presse1.2

Contact

 

Protected by Copyscape Web Plagiarism Tool

  
 

Mes lecteurs dans le monde


Locations of visitors to this page