Présentation

  • : La Grotte de La Squaw
  • La Grotte de La Squaw
  • : La Grotte de la Squaw est un lieu ludo-culturel où l'Heyoka entreposera moults sujets, idées ou réflexions au grè de ses envies... Qu'est-ce qu'un Heyoka me demanderez-vous ? Eh bien c'est un sioux et non un prénom japonais. Le Clown Sacré (et non sacré clown) ou Contraire est un shaman altruiste qui fait tout à l'envers... Bienvenue, et surtout n'hésitez pas à lire les commentaires (qui complètent les articles), à participer aux conversations voire à vous abonner !
  • Contact

Translate this blog

Google-Translate-French to English Google-Translate-French to German Google-Translate-French to Italian Google-Translate-French to Spanish
Google-Translate-French to Japanese Google-Translate-French to Korean Google-Translate-French to Russian Google-Translate-French to Chinese (Simplified)


Rechercher

Hôtels & Restaurants insolites




Lieux insolites en France et dans le monde entier à découvrir, pour rêver et voyager...

Hôtels & Restaurants insolites 

Archives

Le S-G en Folie



Vous avez aimé ma catégorie SG Fous, vous aimerez ma communauté Le Soutien-Gorge en Folie...

Dernier boudoir où il faut aller pour lire et être lu ! 

11 juillet 2009 6 11 /07 /juillet /2009 07:28

Une imagination débordante et visionnaire pour ce peintre né aux alentours de 1450 !  Telle une star de son époque, il prend un pseudonyme pour se différencier de sa famille, de Jeroen ou Hieronymus Van Aeken  il passe à Jérôme Bosch en honneur de son lieu de naissance Hertogen-Bosch. 

Membre religieux de la Confrérie Notre-Dame, association religieuse consacrée au culte de la Vierge, Bosch puise son inspiration dans l’atmosphère d’hérésie et de mysticisme de l'époque : le religieux se confronte au pêché et à la damnation, on y découvre l'humanité corrompue condamnée à l'enfer éternel.

Il m'a été difficile, je vous l'avoue, de choisir ici un tableau ou plutôt un détail de tableau, tellement j'apprécie son oeuvre complète et qu'il il faut prendre le temps de la détailler minutieusement, car tous les éléments de ces tableaux ont leurs particularités et méritent attention : hommes et femmes pittoresques aux côtés de créatures fantastiques, monstrueuses et diaboliques : poissons volants, oiseaux géants, fruits démesurés, êtres mi-hommes mi-bêtes, gnomes et diablotins, et de nombreux symboles sexuels.

Ce tableau fait partie d'un triptyque qui se trouve au Musée du Prado à Madrid.  Cette allégorie  mélange personnages et animaux complexes et alchimie.  Pour moi qui suis néophyte, j'associerais ce tableau à de la science fiction médiéval où le délire fantasmagorique inquiétant n'a pas de limite.  Il va même offrir des trésors cachés en peignant sur le revers de ses tableaux, et derrière le Jardin des Délices on peut découvrir la Création du Monde.

Un visionnaire je vous dis, et il est encore de mode aujourd'hui vu que certaines figurines ont été créées d'après ses tableaux, et elles n'ont à envier des personnages de jeux vidéos actuels. 

Qui a dit que le Moyen-Age était has been  ? 


Rendez-vous sur Hellocoton ! Related Posts with Thumbnails

Partager cet article

Repost 0
Published by Heyoka - dans Graphisme - art
commenter cet article

commentaires

Shamaim 15/07/2009 19:07

J'adore ce type... La Nef des Fous c'est une vision de l'apocalypse qui nous attend

Le Moyen-Âge ? Bien moins sombre que notre époque... C'est l'hôpital qui se fout de la charité

Heyoka 16/07/2009 08:31


En fait on la pense sombre, car les tableaux ont foncé en vieillissant.  Bah quoi, c'est une explication qui en vaut une autre ! :-)


Maelle 12/07/2009 18:51

J'ai découvert pour ma part le triptyque du Jugement dernier au son de "The Dark side of the Moon" ... notre prof de dessin était un peu innovateur...

Heyoka 13/07/2009 10:58


Ah sympa.  J'avais un prof de dessin qui nous faisait dessiner sur de la musique classique, je me souviens de la séance avec La Nuit sur le Mont Chauve où l'on dessinait de concert des
montagnes enneigées...


doubleface 12/07/2009 11:30

Sans aller rhabiller Dali, je me contenterais de noter que, malheureusement, on confond souvent technique et modernisme. Du fait qu'au moyen-age ils ne possédaient ni frigo, ni télé, ni avion, on les considère comme rétrograde. Combien de scientifiques éclairés de nos jours redécouvriraient le feu ou la roue ?
Plus tard, la fontaine nous écrit ses fables, mais plaute ne les avait-il écrites bien avant lui ? Le génie n'est pas associé à un siècle, à une génération, seul l'orgueil et la bêtise peuvent faire cet amalgame.

Heyoka 13/07/2009 10:55


Vrai et on s'étonne de la profusion d'inventions de la Renaissance, mais on oublie aussi celle de l'Egypte Ancienne... et comme tu le dis, leur mérite est bien plus grand !


Alena 11/07/2009 12:56

En effet je ne pensais pas que des peintres de cette époque puissent créer des tableaux comme ça.

Heyoka 12/07/2009 09:20


Dali, peut aller se rhabiller... :-D


Thomas 11/07/2009 11:43

Quel bonheur quelle profusion allégorique des songes et des interdits...
Sans nul doute ses toiles visionnaires sont dans le droit fil de l'imagerie biblique sculptée en bas relief au Moyen Age...
Le portail de la Madeleine de Vezelay est sans doute à la genèse de bien d'autres Bosch, avec la pesée des âmes le jour du jugement final...
Nous y plongeons dans cet éternel questionnement entre la vie, la mort, l'après vie, le pêché et le bien..., regardons les délices de la vie entre roses et épines, entre tentations et plaisirs, entre rires et souffrances, mais rêvons ne cessons jamais de rêver et d'oser tout remettre en question, hier aujourd'hui et demain.
Merci Jérôme Bosch.

Heyoka 12/07/2009 09:15


Merci pour ce commentaire passionné et passionnant !


Une plume dans le vent...

 

lobo-com-de-presse1.2

Contact

 

Protected by Copyscape Web Plagiarism Tool

  
 

Mes lecteurs dans le monde


Locations of visitors to this page