Présentation

  • : La Grotte de La Squaw
  • La Grotte de La Squaw
  • : La Grotte de la Squaw est un lieu ludo-culturel où l'Heyoka entreposera moults sujets, idées ou réflexions au grè de ses envies... Qu'est-ce qu'un Heyoka me demanderez-vous ? Eh bien c'est un sioux et non un prénom japonais. Le Clown Sacré (et non sacré clown) ou Contraire est un shaman altruiste qui fait tout à l'envers... Bienvenue, et surtout n'hésitez pas à lire les commentaires (qui complètent les articles), à participer aux conversations voire à vous abonner !
  • Contact

Translate this blog

Google-Translate-French to English Google-Translate-French to German Google-Translate-French to Italian Google-Translate-French to Spanish
Google-Translate-French to Japanese Google-Translate-French to Korean Google-Translate-French to Russian Google-Translate-French to Chinese (Simplified)


Rechercher

Hôtels & Restaurants insolites




Lieux insolites en France et dans le monde entier à découvrir, pour rêver et voyager...

Hôtels & Restaurants insolites 

Archives

Le S-G en Folie



Vous avez aimé ma catégorie SG Fous, vous aimerez ma communauté Le Soutien-Gorge en Folie...

Dernier boudoir où il faut aller pour lire et être lu ! 

29 août 2009 6 29 /08 /août /2009 07:00

En 1620, Rome était la capitale de la peinture, et c'est ainsi que notre peintre français réalise cette toile à la facture du maître Caravage, décédé depuis dix ans, c'est à dire en clair-obscur. 

J'ai découvert, hier, qu'il y a trois regards à poser sur de telles scènes pour en découvrir toutes les subtilités, une de face et une de chaque côté, ainsi les points de lumière révèlent de nouveaux angles et effets de relief, pensez-y la prochaine fois que vous verrez une telle oeuvre au musée.

Voyez ces personnages dont la peau claire se détache d'un fond sombre et qui donne cet effet dramatique si bien maîtrisé et nommé caravagisme.  Valentin est l'élève le plus proche de l'art de son idole, voire en a imité sa vie de débauche jusqu'à mourir pratiquement dans les mêmes conditions et au même âge en sortant d'une taverne et allant se noyer dans une fontaine sans doute pour se rafraîchir.

Les instruments à percussion font triste figure de parents pauvres dans l'art pictural contrairement aux instruments à corde, et ici une jeune bohémienne qui joue du tambour basque, est au centre du tableau et le valorise ainsi  Effectivement c'est une scène de taverne qui est représentée où des musiciens ambulants jouent, sans doute pour quelques pièces, pour deux soldats attablés.

En ce jour de la Fête de la Musique, je ne pouvais pas ne pas évoquer cette magnifique toile.

Rendez-vous sur Hellocoton ! Related Posts with Thumbnails

Partager cet article

Repost 0
Published by Heyoka - dans Graphisme - art
commenter cet article

commentaires

Ramu 30/08/2009 20:58

Ces couleurs sombres donnent oui un effet dramatique.Ce sont toujours de beaux chefs d'oeuvre.Bonne soirée.

Heyoka 02/09/2009 12:17


J'aime beaucoup le travail du clair-obscur...


Alena 29/08/2009 18:51

C'est vrai qu'ils ont l'air bien triste ces musiciens !

Heyoka 02/09/2009 12:08


L'image est de mauvaise qualité... dommage...


Une plume dans le vent...

 

lobo-com-de-presse1.2

Contact

 

Protected by Copyscape Web Plagiarism Tool

  
 

Mes lecteurs dans le monde


Locations of visitors to this page